Rentrée : la traditionnelle photo !

J’ai gardé de précieux souvenirs de ce moment si riche en émotions, celui de mes rentrées scolaires. D’aussi loin que je me souvienne, j’étais toujours bien habillée, mon petit cartable sentait bon les fournitures scolaires toutes neuves, j’avais un peu peur mais j’étais contente, ma timidité s’affichait toujours sur mon visage, mais je souriais toujours. Et puis je prenais la pose, comme mes frères et sœur avant moi, pour la traditionnelle photo de rentrée.
Droite comme un « i », chic, bien coiffée et bien habillée, le cartable au bout du bras, le sourire timide, je posais devant l’objectif du réflexe argentique de mon papa.
Moment précieux. Celui où l’on immortalise un événement. Celui où l’on se sent hors du temps pendant quelques secondes.
Ce moment où dans mon cœur je voulais faire plaisir à mon papa et j’étais fière, mais où je ressentais aussi un peu de gêne car j’étais la seule à prendre la pose ce jour-là. Mon esprit attiré par les cris d’enfants, l’envie de courir pour rejoindre ma classe et mes amis que je n’avais pas vus de tout l’été.
Mais j’obéissais, sagement, et j’attendais le : « attention, le petit oiseau va sortir ! » Pour lui faire plaisir.

Je contemple avec toujours autant de bonheur ces photos. Elles sont uniques. Elles sont à moi. Ce sont MES souvenirs. J’aime les regarder et me remémorer ces rentrées, ces visages : « oh ! Christophe, il était minus et il avait de belles boucles blondes ! Oh! Stéphanie! Mon homonyme, la plus grande de la classe en taille et ma meilleure copine. Oh Céline, celle qui avait toujours de supers bons goûters de marque. Oh! La maîtresse, qu’est-ce que je l’aimais bien ! Et ce petit château qui me servait d’école, qu’est-ce qu’on y était bien ! »

Aujourd’hui, c’est ma fille la victime. Et puis viendra le tour de son frère quand l’heure de la rentrée sonnera pour lui aussi. Elle m’obéit sagement, elle pose pour la photo, elle se tortille, elle a la bougeotte, mais mon reflex numérique la fige. Elle est bien habillée, bien coiffée, elle a mis sa plus belle robe, ses petites socquettes dans ses ballerines en toile qui rappellent que l’été n’est pas encore terminé. Elle est belle, ma grande fille de 4 ans. Elle rentre chez les Moyens :

 « Les moyens c’est pas les grands mais c’est pas les petits non plus »

Eh oui! Elle a bien compris le concept. Ce n’est plus un bébé. Elle connaît les rouages de l’école, son rythme particulier qui ne ressemble en rien aux vacances, ses règles, son ordre, ses temps de travail et ses temps de récré. La cantine de temps en temps. Mais elle n’a pas encore l’âge de se prendre complètement en main. C’est une moyenne !

Un peu anxieuse…

Ce matin point de cartable en main. Il n’y a, à vrai dire, rien à mettre dedans. Mais elle est là, et elle me rappelle moi au même âge. Cette envie de rejoindre ses amis, cette impatience, cette petite anxiété car elle ne connait pas sa nouvelle maîtresse. Ce sourire timide, cet effort pour me faire plaisir pendant que je l’immobilise et l’immortalise. Elle ne se doute pas qu’en faisant ça, elle se crée des souvenirs pour plus tard. Elle sera si heureuse de retrouver ces vieilles photos. Elle revivra ces instants, ce passé, retrouvera ses camarades et rigolera.

J’ai donc pris la relève de mon père. Avec cette petite nouveauté que j’ai apportée, puisque j’espionne ma fille jusque dans sa classe et capture encore quelques clichés d’elle avant de repartir. 
Un peu perdue…

Être parents c’est aussi ça, c’est prendre ce qu’on a aimé dans notre éducation, dans nos habitudes familiales, et les reproduire, presque à l’identique, avec notre touche personnelle. C’est transmettre des traditions. En
créer de nouvelles qui se transmettront à leur tour. Ceux qui rejettent tout sans raison valable n’ont souvent pas fini leur crise d’ado avec leurs propres parents. A 30 ans et plus c’est bien dommage. Transmettre les bonnes choses de son passé, de son enfance, à ses propres enfants, c’est tellement riche. Ça renforce tellement les liens intergénérationnels, c’est si important pour savoir qui on est, d’où on vient, et où l’on va…

Voilà ma fille, maman veille et attend sagement 16h30 pour recueillir tes impressions. Comment ça s’est passé? Tu es contente? Tu as retrouvé tes amis? Elle est gentille la maîtresse ? Elle s’appelle comment ? Et la cantine ? C’était bon? Tu as mangé quoi ? On recommence demain ? C’est parti pour 9 mois à ce rythme, ce nouveau rythme, l’école toute la journée, sans sieste ! Wahouuuu !

Tu grandis si vite !

Stephix!

Publicités

3 réflexions sur “Rentrée : la traditionnelle photo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s