Jusqu’où irais-je pour mon couple ?

J’essaye de faire aux autres ce que j’aimerais que l’on me fasse (l’inverse aussi), surtout en couple. J’ai gâché par mon idiotie et mon égoïsme une relation très sérieuse il y a quelques années et je me suis promise de ne jamais refaire les mêmes erreurs :

-Penser par moi, pour moi.

-Ne jamais discuter des problèmes.

-Être soupe au lait.

C’est fou, mais cette rupture m’a changé du tout au tout, mes amis de l’époque ne me reconnaissaient plus. C’est à ce moment là que j’ai commencé à me forger cette vie trop stricte pour certains mais cadrée pour moi. Sans limite je ne suis rien et surtout, je suis invivable même pour moi.

Parmi ces 3 objectifs, un seul est au final la clef de la tenue de ma relation actuelle : la communication. Nous avons tous les deux nos humeurs, nos goûts, nous sommes si différents mais on se parle, on met de l’eau dans notre vin, on négocie. J’adore me dire qu’avec des mots et de la patience on arrive à construire des choses.

Communiquer, c’est accepté d’entendre des choses que l’on ne veut pas. Négocier, c’est accepter des choses que l’on ne pensait pas. Accepterais-je d’être cocue ? Récemment, j’ai appris qu’une de mes amies l’était, de temps en temps. Le pourrais-je ?

J’ai du mal avec cette expression, être cocu, comme si c’était une honte. C’est retourner le problème, c’est celui qui fait cocu qui devrait avoir honte, non ? En France, on est fort pour inverser les problèmes.

Je pense sincèrement que si tu choisis correctement ton compagnon/ta compagne, il n’y aura jamais tromperie intentionnelle. Intentionnelle dans le sens où la personne  n’en a rien à foutre de ta gueule et te fait du mal délibérément. Je sais que ces personnes existent mais j’ai toujours su repérer ce genre de mecs et m’en suis toujours éloigner, appelez ça l’instinct de survie.

Partant de ce principe, si l’un de nous deux va voir ailleurs c’est qu’il y a un problème ici ? Les problèmes ne peuvent être perçus ou venir d’une seule des deux personnes. On est un couple, on vit les choses à deux. Si l’un de nous sent une défaillance dans notre relation alors on doit en parler même si nous, nous ne la voyons pas cette défaillance (c’est souvent le cas d’ailleurs). C’est trop facile de fermer les yeux sur les sentiments de l’autre parce qu’ils nous gênent, parce qu’ils remettent en question notre quotidien routinié.

Si mon compagnon ne se sent plus bien dans notre couple, quelle est ma part de responsabilité ? En quoi ai-je manqué à mon devoir ? Je parle au masculin mais ça marche aussi dans l’autre sens. Parfois, ça m’arrive de me sentir vide, de ne plus avoir envie de lui, d’avoir envie de nouveaux horizons, comme on dit si poliment. Dans ces cas là, je le dis à mon mec et on change notre routine, on voyage, on se prend un week end, on ne reste pas sans rien faire car c’est la porte ouverte à toutes les dérives. Si l’un de nous trompait l’autre pour cette raison alors qu’il en a parlé, je le comprendrais. Pas sûr que l’on passe dessus, que l’on puisse se reconstruire mais il n’y aurait pas de haine ou de colère car au final, la faute repose sur les deux personnes. J’estime que celui qui n’a rien fait pour garder son compagnon alors que celui-ci a fait comprendre qu’il y avait un problème est autant coupable (si ce n’est plus) que celui qui va voir ailleurs. Aller voir ailleurs, dans ces conditions, c’est comme un appel à l’aide, une demande de dernier recours « s’il te plait, amour, regarde-moi ».

Imaginons maintenant que mon homme veuille épicer notre vie sexuelle de saveurs que je ne goute pas, comment vais-je gérer ? Accepterais-je de le prêter ? Là, on ne parle pas d’une fois par erreur mais d’une relation régulière avec quelqu’un pour qu’il puisse s’adonner à ses fantasmes. C’est déjà un concept pour lequel j’ai plus de mal. C’est idiot mais j’aurais peur qu’il ouvre les yeux et se rende compte que finalement je ne suis pas si bien, finalement je ne le fais pas autant rire qu’elle, qu’il ne s’éclate pas au lit autant qu’avec elle, que finalement je suis moins bien qu’elle. Ça fait mal d’être jugée et perdre l’être aimé à cause d’une autre, à cause de ses propres faiblesses.

Je pense sérieusement que ma jalousie  me ferait dire non mais je n’ai encore jamais été confronté à ce cas donc je ne sais pas. Je verrai, j’aviserai mais j’essaierai d’être apaisée, de ne pas dire des choses que je regretterais. Tu ne peux pas lui en vouloir parce qu’il/elle évolue différemment de toi, c’est la vie, les gens changent. Mais ça fait toujours un peu mal et tu te demanderas toujours pourquoi pas toi.

Voilà où une petite information, des nouvelles en passant, m’ont fait réfléchir sur le pourquoi de ma relation, pourquoi ça fonctionne et jusqu’où je serais capable de faire en sorte que ça continue. Parce que je veux que ça continue et j’espère être toujours capable de prendre sur moi et d’ouvrir mon esprit  à autre chose que mes petits sentiments. Parce qu’un couple, mon couple, c’est l’autre avant tout.

PopeyVous avez de la chance, j’avais tapé « effort » et je suis tombée, entre autres, sur un schéma du sexe féminin :).
Source.

Fluffy

Publicités

10 réflexions sur “Jusqu’où irais-je pour mon couple ?

  1. Ton point de vue est intéressant.

    Par contre, je trouve ta conclusion dangereuse, à moins que je l’ai mal comprise, dans le sens où le risque de s’oublier soi-même au nom du couple est grand. Ça vient certainement de mes expériences de couple passées, en tous cas, aujourd’hui il est clair que si un truc me fait « NON » très fort au fond de moi, je refuse de passer au-dessus au nom du couple. Je me suis beaucoup perdue dans mes histoires passées justement parce que je pensais trop à l’autre (et que ça ne marchait pas dans l’autre sens, sinon il y a peut-être moyen que ça s’équilibre), et je n’y ai rien gagné puisque tout a fini par exploser quand même.

    Aujourd’hui, je suis bien dans mon couple parce que j’ose me positionner fermement sans peur de perdre mon homme. La discussion permet de résoudre beaucoup de problèmes et j’ai pu voir que ne pas céder sur certains points parce que ça aurait été au dépend de mon propre équilibre (et si je suis déséquilibrée dans mon être profond, comment mon couple peut-il tenir debout?) donne lieu à des solutions auxquelles nous n’avions pas pensé et qui nous préservent bien mieux tous les deux :-).

    Désolée de faire court, c’est l’heure d’emmener les enfants à l’école 🙂

    • Oui, si un seul des deux pense à l’autre il y a clairement déséquilibre. Ça ne peut fonctionner que si les deux pensent ainsi.

      Pareil que toi, je suis inflexible sur certaines choses mais quand je vois que ça devient sérieux, qu’on va vers une impasse je me mets en mode « réflexion » et j’arrête de penser « dans mon camp » mais dans le sien, pour essaye de comprendre son point de vue et voir ce qu’on peut faire pour arranger les choses. J’essaye de ne pas me dire qu’il y a un gagnant mais juste un compromis qu’il soit de l’un ou l’autre côté. 🙂 (mon homme pense comme moi donc ça aide aussi beaucoup)

  2. Je ne ferai pas long mais ce qui fonctionne chez certains peut clasher facilement chez les autres dans le sens où il y a l’expérience (commune ou pas), les caractères et pas mal de données qui fotn que chaque couple est unique.
    Je me sens bien dans une relation où j’encense mon Loup depuis 20 ans mais certaines vivraient mal ce genre « d’abnégation ».
    Il va voir ailleurs des personnes qui n’ont pas une grande estime d’elles même et qui me jugent (ha ha ha !) sans savoir toutes les données étant donné que s’il est honnête avec moi il ne l’est pas avec elles.
    Bref, chacun ses limites 😉
    Merci pour l’image : ceci n’est pas une vulve.
    😉
    Bisous

    • Oui, chacun doit gérer son couple comme il l’entend, chacun a des attentes différentes, ce qui compte c’est que chacun soit honnête avec les autres. Il n’y en a pas un qui doit être lésé par rapport à l’autre. Nous n’avons pas la même vision d’un couple mais on a (pour l’instant) chacune le couple que l’on veut et c’est finalement ce qui compte. Mon article n’était pas là pour juger ma copine ou toutes les femmes/hommes trompés mais pour donner ma vision des choses qui je sais est différente de certains/certaines 🙂

  3. Coucou,
    c’est marrant parce que j’ai écrit, en partie, sur ce sujet aujourd’hui 🙂 je rejoins Jo (d’ailleurs, mon billet, je l’ai écrit un peu grâce à elle^^), ce qui marche pour certains ne marche pas toujours pour les autres… l’important c’est d’être d’accord, je pense… Bon je ne vais pas te faire un résumé du truc mais je crois qu’on ne sait jamais ce qui se passe chez les autres… l’important c’est de trouver son équilibre et sa manière de fonctionner ensemble…

    • Oui si les deux ne sont pas d’accord ça va forcément virer à l’échec, chacun voit midi à sa porte comme on dit ! (j’adore ce genre d’expression :D)

  4. Coucou,
    c’est important de discuter des problèmes dans le couple, moi j’ai tendance par contre à dire les choses trop franchement et ça peut faire mal, il faut que je fasse attention et que je tourne ma langue 7 fois dans ma bouche avant de l’ouvrir. ça fait longtemps que nous sommes ensemble et avec le temps, les choses se sont bien améliorées, mais pendant un bon moment c’était engueulades sur engueulades, je me demande d’ailleurs comment ont a fait pour rester ensemble avec tout ça !!

  5. Peut-être parce que tu dis les choses franchement. Même si elles font mal.. J’veux dire, des fois le Loup me recale droit, j’en pleure parfois mais au moins c’est dit et je réagis ! Après ça dépend des couples, du ressentis, nous on préfère avoir mal un fois un peu que de laisser trainer et d’avoir mal trop longtemps et trop fort.

  6. J’ai mis du temps à comprendre que la vie à deux c’est un travail, mais on est tellement plus dans l’Amour quand on est Ensemble! Même si parfois c’est lourd, je ne regrette pas tous ces moments de « rééquilibrage » qu’on a entre nous. Apprendre à communiquer c’est loooong.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s