Challenge mode ON : J’arrête de râler

 

Je ne râle pas, je m’exprime

Enfin, mon mode de communication ne plaît pas forcément au chéri… donc j’ai décidé de me jeter sur le livre  « J’arrête de râler  » de Christine Lewicki pour rétablir une ambiance saine et sereine à la maison.

Je vous fais donc profiter de mes quelques notes de lecture :

Principe 1 : le passé n’est plus et le futur n’existe pas. Alors cessons de râler sur ce qui nous est arrivé ou sur ce que nous voudrions avoir, profitons de l’instant présent (CARPE DIEM).

Principe 2 (juste pour les toquées du ciboulot qui veulent tout contrôler tout le temps) : rappelons-nous que nous ne pouvons pas tout contrôler dans notre vie.

Principe 3 : voir les choses autrement. Nous avons tendance à regarder des événements négatifs d’une telle manière que nous les agrandissons en taille et en importance. Nous nous faisons une montagne de quelque chose qui est vraiment embêtant, certes, mais pas si catastrophique. Il faut cesser d’exagérer les soucis et de les rendre encore plus importants en râlant.

Principe 4 : Si on n’aime pas quelque chose, on le change ! Il est important de remplacer les frustrations qui engendrent les râlages en des objectifs de changement.

Principe 5 : Ne pas oublier de célébrer la vie et les moments merveilleux que l’on vit.

Quand je suis en colère, je fais quoi ? … Là, on revient au principe de la Communication Non Violente de Marshall B. Rosenberg 

a) On décrit la situation : « Lorsque je vois que tes chaussettes sont par terre dans la chambre… »

b) On exprime comment on se sent en utilisant le pronom personnel « je » :  » … je me sens découragée car j’avais rangé la chambre ce matin même… « 

c) On explique ses besoins toujours avec le pronom « je » : « … j’ai besoin d’un minimum d’ordre pour pouvoir fonctionner, me sentir heureuse dans ma maison et être plus disponible pour passer du temps avec toi… « 

d) On exprime clairement sa demande : « … Est-ce que tu peux ramasser cette paire de chaussettes avant le dîner ? « 

Attention, il faut se souvenir que la demande faite n’est pas un ordre et cela présuppose que l’autre peut refuser d’accéder à la demande et répondre « non ». Dans ce cas-là, il faut poursuivre la discussion de manière à trouver un terrain d’entente et un accord bipartite.

Je me suis lancée dans ce challenge et j’ai mis mon beau bracelet au poignet. Chaque fois que je me surprends à râler, je mets le bracelet sur le poignet opposé. Ainsi, je me rends compte que je suis une bonne grosse râleuse et que je dois être odieuse au quotidien. Aussi, du coup, je comprends mieux le chéri. Pleine de sages résolutions, je chemine vers le mode « no râlage » mais ce n’est pas toujours chose facile et on se laisse facilement rattraper par les vieilles habitudes. Faire ce petit article va me permettre de le relire régulièrement pour ne pas perdre de vue qu’il est important de profiter de la vie… elle est si courte…

Publicités

8 réflexions sur “Challenge mode ON : J’arrête de râler

  1. Pingback: Challenge mode ON : J’arrête de râler | Grandir avec Lui

  2. Merci d’avoir partagé tes notes avec nous et tes pensées ! Je garde ça en tête 😉 et j’en ferai bien profiter certaines personnes de mon entourage tiens ! Belle soirée !

  3. J’ai fait ce challenge il y a quelques temps, c’est excellent pour prendre conscience de nos mécanismes ! Il faudrait peut-être que je le refasse pour voir si les résultats sont toujours là où si une piqûre de rappel est nécessaire 😉

    • Tu vois mon article est un peu « vieux » dans la mesure où, comme toi, j’ai fait le challenge il y a quelques temps et ça m’a fait grand bien de relire mes notes, j’avais oublié quelques petits principes. Fêter le quotidien n’est pas chose facile, on se laisse vite emporter par notre routine malheureusement. Et, du coup, on oublie trop facilement les petites victoires du quotidien.

  4. je râle beaucoup au boulot mais c’est a cause des clients, ça m’évite de leur courir après pour les taper :p non sinon je ne savais pas qu’il y avait un challenge et un livre faudrait que je m’intéresse à ça d’un peu plus près^^ merci déjà pour ces premiers conseils 🙂

    • De rien !!! Je me considérée comme râleuse professionnelle et, oui, effectivement, en réalisant le concours, je me suis aperçue que j’étais fortiche quand même. Lire le bouquin et faire le challenge m’ont permis de voir quelques petites choses autrement. Après, j’ai tout de même tendance à être de celles qui voient toujours le verre à moitié vide. Il faut que j’apprenne à porter un autre regard sur les choses. Et, clairement, le livre rappelle à la juste mesure.

  5. Pingback: Challenge mode ON : J’arrête de râler | Grandir avec Lui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s