Jeu poétique

Tant que mon Phil et moi vivions encore séparément, nous communiquions beaucoup par poèmes interposés. Lui en écrivait depuis longtemps – j’ai toujours gardé ceux qu’il m’avait écrits quand nous étions ados -, c’était donc un exercice relativement facile pour lui. C’était un peu plus compliqué pour moi, d’autant qu’il avait mis la barre très haute en pratiquant l’art difficile du sonnet français en alexandrins.

Je me suis quand même prise au jeu de l’écriture poétique, j’ai déjà partagé ici et sur mon blog quelques uns de mes écrits. Si je tentais quelques fois des formes classiques (sonnet, pantoum…), je restais généralement plus libre dans la forme pour garder une certaine spontanéité et jouer avec le fond et la forme.

Une nuit, donc, où je ne dormais pas à ses côtés, j’ai écrit celui-ci, qui peut se lire aussi bien dans le sens habituel de lecture qu’en deux colonnes.

 

Inspiration nocturne

 

Bien après minuit… Le sommeil les fuit…

Deux cœurs esseulés… Deux corps affamés…

Se fondent en pluie… Se tordent d’ennui…

Textos envoyés… En rêve enlacés…

Appels au secours… En manque d’amour…

Cherchent le repos… Dans un lit trop chaud…

Attendant le jour… Leurs doigts de velours…

Écrivent des mots… Apaisent leurs maux…

Ax-L

10 doigts, un Phil et des aiguilles

Septembre 2008

Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n’avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l’utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.

Publicités

7 réflexions sur “Jeu poétique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s