Vacances, j’oublie tout !

A la ramasse, à la bourre, en retard, fautive et honteuse, tout ça je suis ! J’ai oublié d’écrire mon billet en temps et en heures, et je tâche de me rattraper.

Je t’explique…

Hara-Kiri (oui je parle de moi à la troisième personne) a quitté son Désert et est allée en vacances. Plus qu’en vacances elle a pris une bolée de civilisation, de gens, de culture, de sorties.

Ne t’imagine pas non plus, que je suis partie loin, très loin, sur une île paradisiaque peuplée de mâles à la plastique parfaite, et qu’en plus j’y ai passé des semaines à les reluquer.

Je t’imagine déjà l’œil envieux, la bave aux lèvres, me lisant avec délectation. Que va-t-elle nous raconter?

Des anecdotes croustillantes? Désolée, non ! Je suis partie avec Cherétendre et j’ai été sage, bien sûr !

Des aventures de folie ? On peut dire ça !

Si je te dis que j’ai chevauché un éléphant énorme, me suis baladée au Japon, ai squatté le nid d’une cigogne, ai mis mes pas dans ceux d’une grande dame duchesse et deux fois Reine de France, fait des kilomètres à pieds sur les traces des négriers, ai mangé thaï et qu’en plus l’andouille est ma copine…

Tu me réponds quoi ? Hein ?

J’aurais du faire un concours… Nulle je suis !

Alors ?

J’avoue que c’est difficile… Éléphant, cigogne, esclavage, Thaïlande, andouille, Reine de France…

Nantes ! Je suis allée passer trois tout petits jours à Nantes !

Un petit coup d’œil ?

C’est parti !

IMGP5324

L’éléphant c’est lui ! Star des machines de l’Ile, il est énorme, impressionnant, conçu par une bande de gars sévèrement azimutés qui ont réalisé leurs rêves d’enfants. Il balade une cinquantaine de personnes autour du site qui compte aussi un héron, des fourmis, une chenille, un serpent des mers et plein d’autres créatures sorties tout droit du cerveau torturé d’une bande de gars qui y ont cru et qui ont réhabilité une île nantaise devenue friche industrielle. C’est magique, un univers comme je les aime, fantastique et déjanté !

J’ai visité le Japon sur l’ile de Versailles, une toute petite île devenue jardin japonais avec ses cerisiers, ses azalées, ses petits ponts et ses érables tordus.

DSCN0299

Le nid de la cigogne est un café perché au 32ème étage de la Tour de Bretagne, là haut tu vois tout Nantes et sa périphérie mais en plus la déco a été pensée comme un nid de cigogne, tu t’assieds sur des poufs en forme d’œufs (mollets c’est plus confortable), tu poses ton café sur un autre œuf (dur celui-ci) et tu t’adosses à une cigogne gigantesque. C’est… Étonnant et magique. J’ai adoré !DSCN0321La grande dame, duchesse de Bretagne et deux fois Reine de France (excuse du peu !), c’est Anne ! Une icone ! Anne de Bretagne née au château de Nantes, mariée deux fois à des rois de France et symbole de la Bretagne indépendante, symbole aussi quand on étudie sa vie, de la condition de la femme à l’époque, même si elle s’est battue au mieux pour son peuple, et la souveraineté de la Bretagne.

IMGP5396Les négriers… Nantes, comme d’autres villes portuaires françaises, a bâti une partie de sa fortune sur la traite des Noirs, mais Nantes au contraire d’autres villes françaises l’admet et l’expose. Ce chemin a commencé au château, où l’esclavage est intégré et expliqué dans l’histoire de la ville, puis s’est poursuivi au Mémorial, lieu où l’on peut suivre l’histoire de l’esclavage, le rôle de la ville de Nantes et lire des textes tous plus poignants les uns que les autres sur la liberté. J’ai fini ce chemin sur les traces de l’esclavage sur l’île Feydeau où l’on peut voir les maisons de riches marchands ayant armés à la traite.DSCN0333

Et parce que tout a une fin et qu’il faut bien bien que je finisse ce billet un jour, parce qu’après toutes ces aventures je suis claquée et veut aller me coucher, je lève le mystère sur la Thaïlande et l’andouille. J’ai mangé Thaï (pas très breton mais impossible dans le Désert, donc on profite quand on est en ville) et une galette à l’andouille très très bretonne et très très bonne.

Alors voilà, Nantes, que le découpage administratif n’a pas mis en Bretagne mais qui est tout de même une capitale historique de la Bretagne, est une ville magnifique, très verte, vivante avec une culture riche et des gens qui ont des idées pour l’enrichir encore plus, j’y retournerai avec plaisir et aimerais, pourquoi pas, y vivre un jour.

Ce billet, mine de rien, a adressé plein de clins d’œil à des gens qui aiment Nantes, qui m’ont aidée à y faire mon chemin et que je remercierai petit à petit sur mon blog en détaillant ces trois jours empreints de magie, d’histoire et de voyages.

Hara Kiri

Publicités

3 réflexions sur “Vacances, j’oublie tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s