Interview épuisement maternel

Nous vous proposons une petite interview avec Lucie du blog «  épuisement maternel »

Bannière blog

Petite présentation en guise d’introduction :

Je suis Lucile alias MamLucile, la trentaine, en pleine reconversion professionnelle, maman de deux petits bonhommes. J’aime la toile, je déteste l’hiver, j’adore grignoter des cerises devant mes émissions préférées, je suis amoureuse de ma Bretagne adoptive et je suis une angoissée profonde mais je me soigne, enfin j’essaie 😉

epuisement

Qu’est ce qui t’a donné envie de bloguer ?

J’habite loin de ma famille, je les voyais très peu, j’allais me marier, j’avais besoin de partager les préparatifs avec eux alors, j’ai créé mon premier blog. Puis, je suis devenue maman et j’ai commencé à bloguer sur ma nouvelle vie, toujours pour que notre famille et nos amis puissent nous suivre. Quand je suis devenue maman pour la seconde fois, je n’ai plus eu le temps ni la force d’écrire, j’ai dû me résoudre à arrêter. Près de dix huit mois plus tard, l’écriture me manquait énormément. Aussi, j’avais envie de faire quelque chose contre l’épuisement maternel. C’est là que j’ai eu l’idée de créer mon blog actuel.

 Depuis quand l’aventure a-t-elle commencé ?

Mon tout premier blog date de fin 2007. Aïe, ça me fait tout drôle de l’écrire, je prends un sacré coup de vieux … 😉 www.epuisement-maternel.com est né en mars 2014 après une longue réflexion de plusieurs mois.

Pourquoi avoir choisi ce sujet pour ton blog ?

A l’arrivée de mon second bonhomme, en juillet 2012, mon « grand » n’avait que 22 mois. Enfin, à l’époque, je croyais qu’il était grand … Avec le recul, je me rends compte qu’il n’était encore qu’un bébé et qu’il avait encore besoin d’énormément d’attention. De plus, à partir de ses 15 jours, mon petit bonhomme ne faisait que pleurer à longueur de journée. La nuit, nous étions réveillés jusqu’à 15 fois. Nous nous sommes battus jusqu’à ses 5 mois pour que les médecins reconnaissent qu’il avait un problème. Le problème identifié, d’autres sont venus s’ajouter. En fait, il est polyallergique (alimentaire). Il souffrait énormément au niveau digestif et nous avons vécu 18 mois d’enfer. Résultat, j’ai été victime d’un épuisement maternel sévère. Il a fallu que je touche le fond pour que les médecins prennent mes soucis de santé au sérieux, que notre entourage comprenne ce que nous vivions réellement au quotidien et que je sois prise en charge sérieusement. Ca faisait pourtant plus de 9 mois que je leur parlais de cette extrême fatigue et ces malaises qui m’envahissaient. Personne ne m’a écouté. Je me suis sentie très seule, isolée.

Quand j’ai commencé à être prise en charge correctement et que mon fils et moi allions un peu mieux, j’ai eu envie de transformer cette épreuve en quelque chose de positif. J’en avais besoin pour m’en sortir. C’est là qu’est venue l’idée du blog pour parler de ce que j’avais vécu, aider d’autres mamans à aller mieux, à ne plus se sentir seules et leur apporter des témoignages de femmes qui ont vécu la même situation. L’objectif est aussi d’informer sur le sujet, briser le tabou et libérer la parole de ces femmes qui n’osent pas parler de peur d’être jugées et incomprises. Je n’oublie pas de faire en sorte d’apporter ma touche d’humour, de fraicheur et de légèreté pour les aider à retrouver le sourire. Je leur apporte aussi un peu d’espoir en leur parlant de ces petits moments de vie que je savoure à nouveau alors que je pensais qu’ils ne seraient plus possibles …

Finalement, le blog n’est pas destiné qu’aux mères épuisées mais aussi aux mères en général, aux personnes qui souhaitent en savoir plus sur l’épuisement maternel, à l’entourage de ces mères, … Le public est très large.

Ton blog te prend combien de temps par semaine/jour ?

Parfois je passe ma journée sur le blog et à répondre aux messages que je reçois. D’autres jours, je ne fais que répondre aux messages sans travailler sur le blog. Tout dépend si les enfants sont avec moi … En moyenne, je dois y passer 3h par jour. Il me prend beaucoup de temps. Je ne travaille pas pour le moment alors j’ai la chance de pouvoir y passer autant de temps que je le souhaite. Il en sera autrement à partir de 2015. Il va falloir que je réfléchisse à une nouvelle organisation.

Quelque chose a changé dans ta vie depuis que tu blogues ? Si oui, quoi ?

Oui, je me sens plus épanouie. J’ai la sensation de faire quelque chose d’utile pour d’autres personnes. Je suis très investie. C’est très important pour moi. A cause de l’épuisement maternel, il ne me restait que très peu d’estime de moi. Tous les retours positifs et remerciements concernant ma démarche m’ont beaucoup touché. J’ai appris à reprendre confiance à moi. Sans aucun doute, le blog m’a aidé à aller mieux.

Quel est l’article dont tu es la plus fière ?

Mon témoignage. J’y ai mis mes trippes. Comme pour chacun de mes articles je n’ai eu aucun tabou. J’ai écris les choses telles qu’elles étaient au risque de pouvoir choquer ou que certaines personnes pensent que c’est de la fiction. J’en suis d’autant plus fière qu’il a ouvert la porte à d’autres mamans qui ont-elles aussi apporté leur témoignage dans le même état d’esprit. Résultat, le blog possède de nombreux témoignages extrêmement poignants.

Quel est l’article qui résume le mieux ton Blog ?

Tous 😉 Je ne pense pas qu’il y en ait un en particulier, mon blog est un tout. Chaque article apporte sa pierre à l’édifice. Je pense que mon témoignage résume le pourquoi de ce blog. L’article « confidences inattendues #1 » résume à quel point le blog peut libérer la parole. Et le billet « Le blog a ses cartes de visite » résume l’importance qu’à pris le blog dans mon quotidien.

A quel(le) blogueuse-blogueur  aimerais-tu ressembler? Pourquoi ?

Il y a quelques mois, j’ai eu un véritable coup de cœur pour Marjoliemaman.

Je l’ai rencontrée alors que je participais à un salon dans un cadre professionnel. C’est ainsi que j’ai découvert son blog. Il respire la fraîcheur, la zénitude, le calme. La découvrir m’a redonné espoir au niveau professionnel mais aussi personnel.

Depuis plusieurs années maintenant, je rêve de faire de la toile mon métier. Je rêve d’être rédactrice web mais aussi auteur puisque j’adore écrire. Cependant, je ne pensais pas que c’était possible et n’osais plus imaginer que mon rêve pouvait devenir réalité. Marjoliemaman est la preuve vivante que c’est possible J

De plus, alors que je commençais tout juste à sortir de l’épuisement, j’ai découvert une femme qui, malgré son statut de mère de trois enfants, arrive à avoir des activités professionnelles variées et nombreuses, un blog qui respire la zénitude, la quiétude, la douceur, la tranquillité, la joie de vivre et le cocooning. Elle semble toujours avoir la pêche, ne jamais perdre pieds et prendre la vie du bon côté. Elle fait partie de ces femmes qui me redonnent de l’énergie quand j’en ai besoin J

 Si tu avais un coup de gueule sur les blogs, ça serait lequel ?

L’autre jour, j’ai vu qu’une de mes lectrices avait publié un article au sujet très semblable à un de ceux que j’avais abordé peu de temps avant … C’était son texte mais le thème étrangement identique … J’étais bien remontée …

Un petit mot à ajouter aux Gb’ s ?

Prenez soin de vous, pensez à vous. Etre mère n’est pas synonyme de ne plus être femme. Nos enfants n’ont pas besoin d’une mère parfaite mais d’une mère heureuse, bien dans ses baskets et en pleine forme !

Publicités

5 réflexions sur “Interview épuisement maternel

  1. Pingback: On parle du blog sur la toile | Epuisement maternel

  2. Merci de nous faire (re)découvrir ce blog.
    Les nouvelles mamans, et les nouveaux parents parlent de TOUT ce qui touche les enfants sans pudeur, ni limite mais ce qui parle du parent, des nouveaux rôles, de couple reste tu, caché. Au même titre que l’impact de l’arrivée d’un enfant sur l’intimité du couple est nié (nous en parlons ici http://parentsettoujoursamants.wordpress.com/) , l’épuisement maternel est peut reconnu comme tel et passe pour de la fatigue normale.
    Prenons soin de nous, de nos couples pour pourvoir prendre soin de nos enfants.
    Merci encore pour ce choix de site! et longue vie de ressourcement seul, en couple et en famille

  3. Pingback: On parle du blog sur la toile - Epuisement maternel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s