ODE A LA PLUIE

A Nîmes le temps alterne entre gris et soleil sans compter les orages soudain… d’où l’inspiration de ce petit texte 🙂

Bonne lecture !

 

Le ciel bleu se teinte de gris, le jour devient menaçant et imposant.

Le vent froid s’emmêle dans le feuillage des arbres qui semblent chanter sous sa caresse.

Une pluie fine tombe sur les passants qui serrent contre eux leurs chauds manteaux.

Des feuilles mortes esquissent une lente danse sur les trottoirs de la ville.

Tout le paysage s’assombrit avec pour musique le tonnerre qui gronde au loin.

Enfermés dans une salle de classe, les élèves regardent la pluie tomber de plus en plus fort et couler le long des vitres sales.

Ils devinent l’hiver qui les attend dehors.

Une accalmie apparaît, tentant timidement d’éclaircir le ciel.

Mais la pluie tombe plus forte et devient menaçante.

Le calme disparaît et l’odeur de terre mouillée se fait sentir.

Les élèves cessent de regarder la pluie tomber au dehors et, étouffant pour la plupart un bâillement, ils portent leur regard sur le professeur au visage aussi triste que le temps.

 

Pluie

 

Ode Colin (http://lespagesdeode.cowblog.fr)

Publicités

4 réflexions sur “ODE A LA PLUIE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s