Une mobilisation pleine d’émotions

wpid-collage-2014-10-12-13_07_49.jpg.jpeg

Dimanche, 8h30, le réveil sonne, accompagné de ce bruit si familier en cette saison. Les clapotis de la pluie sur le toit se font entendre, soutenus. Si je n’y allais pas pour elles, j’aurais déclaré forfait mais là, non, je ne peux pas.

Je m’entraine depuis deux mois. Elle est ma motivation deux fois par semaine. J’y vais parce que nous avons toutes été touchées, un jour, de loin ou de près par cette maladie. A l’occasion d’Octobre Rose, je vais soutenir toutes ces femmes atteintes par le cancer du sein.

9h30, je quitte la maison. Le ciel s’acharne, il tombe des seaux d’eau. C’est trempées que nous nous rendons sur le port, noir de monde. La foule est immense. Tous se sont déplacés malgré le temps affreux. Aucun n’a voulu baisser les bras. Tous sont là pour les soutenir, elles, malades, pour nous soutenir, nous, coureuses.

10h10, la chorégraphie commence. Un échauffement bienvenu, qui nous réchauffe. Une marée humaine de femmes aux tee-shirts roses qui danse à l’unissons sur ces rythmes entrainants. Nous sommes 4000 coureuses et 1500 marcheuses.

Dans cette foule survoltée, nous pouvons lire les messages des unes et des autres.

« Pour toi maman »

« Steph, on pense à toi »

« A vous Marie, Chloé et les autres … »

« A notre collègue Bruno, nous te soutenons toutes »

« Pour que la maladie ne gagne pas »

Le départ approche, l’émotion ne cesse d’augmenter. Ni de la tristesse, ni de la joie. Une vive émotion que je ne saurais expliquer. Cette sensation qui vient des tripes et qui monte jusque dans la gorge. C’est sous les paroles de Julien Clerc et de sa chanson  » Femmes je vous aime  » que nous prenons le départ, en donnant la main aux copines. La pluie coule sur mon visage, juste assez pour cacher ces quelques larmes d’émotions que je n’ai pu retenir.

Malgré la pluie, nous n’avons pas froid. Cet élan général me donne des ailes. Je cours encore et encore, légère, portée par les encouragement des très nombreux spectateurs présents le long du parcours.

« C’est bien les filles »

« Vous êtes formidable »

« Votre courage est fabuleux »

« Bravo ! »

« Merci de l’avoir fait malgré le temps »

« Félicitations »

Cette reconnaissance me donne de la force. Les flaques d’eau et de boue n’existent plus. Advienne que pourra, c’est pour elles que nous courons. Montrons au monde que nous sommes capables de nous mobiliser pour la prévention des cancers féminins et plus particulièrement du cancer du sein.

La foule est ébahie de voir la rage de toutes ces femmes pour aller aux bout de leurs forces dans ces conditions difficiles. Nombreuses sont celles qui pleurent d’émotion parce que cette saleté de maladie leur a retiré un proche, certainement beaucoup trop tôt.

La Vannetaise est terminée. Je suis heureuse d’avoir couru pour la bonne cause.

Nous n’avons rien fait d’exceptionnel, nous avons juste couru pour sensibiliser au cancer du sein, pour que la vie arrête de nous retirer trop tôt celles qui nous sont chères…

MamLucile

(http://epuisement-maternel.com)

Bannière blog MamLucile

Publicités

5 réflexions sur “Une mobilisation pleine d’émotions

  1. Pingback: Cette émotion qui aide à relativiser | Epuisement maternel

  2. Pingback: Cette émotion qui aide à relativiser - Epuisement maternel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s